Poésie,  poésies

Complainte de l’ouvrier.

Les Poésies de Mamie Chazelles


Mon papa et grand-père
Mon oncle Gérard et papi Louis Venet.

Publié le :

Le poème

Laisse moi rêver ! je veux oublier
Oublier, le temps, les jours moroses
La nuit m’appartient, le jour m’est volé
Pour un ouvier, il n’y a de pause

Samedi et dimanche si vite passé
Mais cinq jour de labeur écrasant
Et pour ce travail si mal payé
Le simg et la prime de rendement

Plus vite, mon ami en une heure
Il faut terminer cette série
Si tu réussis bien ce babeur
Tu ne resteras pas dans l’oubli !

Les cerfs peinaient pour le Seigneur
Il en est toujours ainsi dans le monde
Le pauvre est toujours opprimé ou le leurre
Pauvre petit rouage jusqu’à la tombe

Et quand tu fais les trois huit
Alors ! adieu dimanche et jours de fêtes
Même la nuit, aucune fuite
Dans le rêve, seul le travail en tête.


Biographie » Complainte de l’ouvrier.

Vous souhaiteriez en savoir plus concernant l’auteur, je vous invite à cliquer sur le bouton ci-dessus.

cousine Histoire Mamie Chazelles Mamie Saphir Manouches Marie-Antoinette Photographies Poésie R.Venet venet Virigneux

Je m'appelle Richard VENET. Je représente Marie Antoinette Venet, ma grand-mère que nous appelions Mamie Chazelles ou bien encore mamie Saphir. Elle est née le 4 avril 1912 à Écully dans le Rhône (69), sous le nom de Safrany. C'est sa tante Pierrette Poncet qui l'éleva dans le village de Virigneux dans la Loire (42).

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *